Sabrina's Mind
 
Desires, fantaisies, ideas and others...
Affichage titre | Recommander à un ami |
Samedi dernier
Publié :15/3/2019 11h04
Dernière mise à jour :15/3/2019 11h11
11 vues
J'avais déjà fait quelques rencontres uniquement "sexe" sur Internet, mais je n'avais pas vraiment trouvé chaussure à mon pied... Soit nos délires ne correspondaient pas, soit la réalité de mes fantasmes ne valaient les fantasmes de ma réalité (ça ne veut rien dire, mais ce n'est pas grave).

Toujours est-il que ces expériences aidant, j'avais pu me recentrer sur ce que je recherchais vraiment, et rechercher un partenaire avec qui les chances de satisfaction mutuelle étant plus grande.

Après avoir chatter quelques jours avec ********* sur un site de rencontres, après s'être échanger quelques photos, après avoir fait languir à coup de mots, d'images, de presque sensations, de chuchotements et de frémissements, l'idée fût lancée de mettre des actes sur les mots, du plaisir et de la satisfaction sur ces frémissements et ses rougissements éhontément cachés. Samedi soir, 22h, tous les bas sont gris.

L'heure des préparatifs arrive... je me reprends à quelques fois pour mettre mon rouge à lèvre, mes quelques sourires me surprennent, à la fois craintifs et pleins d'arrière-pensées, et n'aident à la manœuvre. "Et si je ne lui plaît pas ?"... "Pourtant j'ai bien envoyé des photos"... Et, et si, et si... Je vous confirme qu'on peut bel et bien mettre la tour Eiffel en bouteille. J'enfile enfin mes bas, le moment que je préfère : ils signent qu'on en n'arrive enfin à la fin des préparatifs, et ils me font déjà espérer la douceur des caresses des mains d’un homme sur mes jambes... Ouf, je soupire un grand coup, je suis montée sur mes talons et prête à prendre ma voiture... Re-Ouf...

La route est facile, tellement facile que je ne me souviens de rien, je sais juste que je suis bien arrivé, et assez vite... Probablement mon télétransporteur startrek.

Je tape à la porte, comme indiquée... enfin d'abord, je relis son dernier message sur mon smartphone, histoire de ne pas débarquer chez quelqu'un d'autre, ensuite je vais faire un tour pour refaire "Ouf", puis je me décide d’y aller franco, comme si je devais envoyer une chasse à mon directeur parce qu'il a oublié de me poser un dossier sur mon bureau. La porte s'ouvre, mes yeux se ferment... et se ré-ouvre. C'est bien lui, il n'y a pas d'erreur. Il m'invite à rentrer avec des mots assez réconfortants, je tente désespérément de cacher mes rougissements et ma timidité. Ca ne marche pas, mais ça, il le savait déjà...

Je sais ce seul remède qui marche dans ces cas là ; ne pas discuter. Et ça faisait partie du deal. Je respire un coup et je m’agenouille sans tergiverser, comme nous l'avions convenu. C'est ma manière de braver ma timidité. Je le déboutonne et je sors son sexe. Il me laisse faire, il ne me touche pas, je me dis rien. Je le prends dans la bouche, et là, ça commence à aller mieux. C'est moelleux, il ne bande pas encore, je porte encore mon manteau, mais j'adore cette sensation d'un sexe qui grandit lentement en moi, c'est moelleux, doux, les plis de peau caressent mes lèvres quand je fais les premiers va-et-vients avec ma main. Il pose doucement sa main sur ma tête pour me proposer une caresse éclair, probablement pour me rassurer : il est bien là avec moi. Son sexe se durcit alors j'ose le sortir de ma bouche. Son gland est beau et bien charnu. Du coup, je le reprend directement entre mes lèvres pour goûter sa douceur. La meilleur tétine que je connaisse, c'est celle-là : un gros gland. Je le masturbe pendant que je profite de mon gland. Son sexe étant gros, je me lance à tenter une gorge profonde, mais à froid, c'est pas encore ça, alors j'en profite pour faire glisser et tourner son gland sur l'entrée de ma gorge. Dans quelques minutes, ça rentrera mieux. Il commence à être sensible à ça, je le sens, même s'il m'a promis qu'on se parlerait peu pour respecter ta timidité. Comme je suis en manque depuis quelques temps déjà d'une relation qui m'intéressait, j'en profite pour faire le tour du propriétaire : j'en ai envie. Mais surtout : de le sentir ce sexe en entier en moi.

Je le masturbe en le suçant, lui masse les testicules, fait longer mon index jusqu'à son anus, je ne suis pas encore assez à l'aise avec un inconnu pour prendre mon pied, mais je suis déjà satisfaite d'où j'en suis, je me sens remplie, mais j'aimerais plus d'entrain de mon partenaire. Mais à la carte, c'était pour la seconde fellation que je lui laisserais les reines. Après quelques minutes, il se retire de moi pour m'éjaculer sur la figure. C'était ce qui était convenu. Le plan, c'était qu'il m'éjacule dessus puis que j'entame une seconde fellation d'affilée toujours avec son sperme sur le visage pendant qu'il me regarde m’appliquer. C’était son fantasme, et ça m’excitait. Il me prend par la main et m'amène dans sa salle de séjour où règne une lumière tamisée. Il me fait m’asseoir et me caresse (enfin) les jambes : mon péché mignon. Je m’agenouille à nouveau dans une position plus confortable. Je m'exécute, je reprends son sexe en main, lèche les quelques gouttes de sperme restantes et le reprend dans la bouche. Je sais que ça va être long, mais c'était mon fantasme aussi ! Son sexe est à nouveau moelleux, agréable comme au début. Chaque phase apporte ses plaisirs et ses satisfactions. J'ai l'impression de sucer mon pouce, mais en meilleur, et ça me détend. Après une vingtaine de minutes, il me confirme qu'on va pouvoir recommencer les choses sérieuses, celles où il prend enfin la main sur la situation…



Ce texte est pour l'instant une fiction…
0 commentaires
Un fantasme
Publié :30/1/2019 11h25
Dernière mise à jour :7/3/2019 12h10
544 vues
Hello !

Je partage un gros fantasme que je n'ai jamais eu l'occasion d'essayer. Probablement pas prête pendant longtemps, et aujourd'hui que ça me semble plus faisable, c'est de trouver des partenaires de confiance qui n'est pas si facile. Étant plutôt timide, sans avoir non plus trop froid aux yeux (sinon, je ne serais pas là), je n'ai jamais trouvé que les rencontres uniquement sexe étaient les plus faciles... En général, je me sens sur la défensive à la première rencontre, et il me faut un peu plus de temps qu'une soirée pour m'ouvrir un peu plus, même avec un partenaire dont c'est entendu que ça ne sera que sexuel. Alors avec deux partenaires, je sens bien que ça ne peut pas se faire en claquant des doigts.



Pourtant, c'est quelque chose qui m'a toujours fait un énorme effet et provoqué une énoooorme envie (comme dirait groquik). Est-ce quelque chose de déjà vécu pour vous (d'un côté comme de l'autre) ? Je crois que c'est un fantasme plutôt courant, et encore une fois, des deux côtés !

Merci pour vos points de vue !
6 commentaires

Pour créer un lien vers ce blog (5abrinA), utilisez [blog 5abrinA] dans vos messages.

  5abrinA 39T
39 T
Mars 2019
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
          1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
1
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
           

Derniers visiteurs

Visiteurs Age Sexe Date
bascouture73 46H17/3
mimi44100  54H17/3
cokinfrancobelge 30H15/3
suske47  68H14/3
Rebeckaserieuse832T8/3
Miaw6553C7/3
aspencutter  57H6/3
izgood4yu  45H25/2
salangueauchat  49H20/2
sadbride  29H18/2

Les commentaires les plus récents par d'autres

Publication Poster Date de publication
Un fantasme (7)enviedeplus60
18/2/2019 2h05