Délires très minces du fond de mon lit  

effer2910 55H  
4320 messages
3/1/2019 7h22
Délires très minces du fond de mon lit

Janvier sec et frileux, reste au pieu.
Neige en janvier, quitte pas le canapé.
Si en janvier il ne pleut pas, rester sous la couette tu dois.
Quand janvier est au brouillard, faut pas quitter le plumard.

La paresse (du latin pigritia) est une propension à ne rien faire, une répugnance au travail ou à l'effort. Considérée comme un péché dans la religion catholique, elle est élevée au rang de valeur par certains courants contestataires. (wikipedia)

La paresse est un des péchés capiteux.

Pour me sortir de la paresse, il suffirait que tu me montres tes fesses et là j’aurai vraiment envie de glander

Nombreux sont les plaisirs que le monde nous offre
Goûter à de bons mets, savourer une langue
Respirer au grand air, perdre haleine en ton con
Mais il est un délice croquant comme une gaufre
Qu’on le nomme paresse, flemme ou bien encore glande
C’est le luxe suprême, qu’y-a-t’il d’aussi bon ?


Rien à voir avec ce qui précède :
Pour les amateurs d’ABBA, cette chanson célèbre : « Besoin de reins, envie de foie ! ».


Blog effer2910
Rveillon musical
Sommaire
L'être idéal ? Un ange dévasté par l'humour.
E.M. Cioran


REDMAMBA5 62H  
12318 messages
4/1/2019 23h27

    Citer effer2910:
    à Angers, il existe un café dont le nom est Délirium Café et le logo est un éléphant rose
    Effectivement, il ne suffit pas de voir un cul pour sauter au plafond, d'ailleurs pour le champagne, c'est le bouchon qui saute et pas le cul de bouteille, c'est bien la preuve
    Belle soirée Didier
Nous avions également à Liège un café au nom de "Délirium Tremens". Mais je crois qu'ils ont été pris d'une crise de folie et qu'ils ont fermé l'établissement!
Oui je suis comme une bouteille de champagne, quand je vois un beau cul, j'ai le bouchon qui saute et le champagne qui éclabousse!!

Bonne journée.

Ne faites jamais rien contre votre conscience même si l'état vous le demande.

ALBERT EINSTEIN


effer2910 55H  
4764 messages
4/1/2019 9h54

    Citer annelye:
    Mince ! des délires du tréfond de ton lit !
Dédé, luire aux minces traits de ton fion

Bon ok ça n'a plus aucune signification mais y'a presque tout

à moins que Dédé ne soit un ver luisant amoureux de la lune, et alors ça vous fiche un petit air de poésie animalière

Blog effer2910
Rveillon musical
Sommaire
L'être idéal ? Un ange dévasté par l'humour.
E.M. Cioran


annelye 44T  
114 messages
4/1/2019 3h41

Mince ! des délires du tréfond de ton lit !


effer2910 55H  
4764 messages
3/1/2019 12h52

    Citer PamelaW36:
    Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
    Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
    Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
    Des souvenirs dormants dans cette chevelure,
    Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

    La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
    Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
    Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
    Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
    Le mien, ô mon amour ! Nage sur ton parfum.

    J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
    Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
    Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
    Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
    De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

    Un port retentissant où mon âme peut boire
    À grands flots le parfum, le son et la couleur ;
    Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,
    Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
    D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

    Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
    Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
    Et mon esprit subtil que le roulis caresse
    Saura vous retrouver, ô féconde paresse !
    Infinis bercements du loisir embaumé !

    Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
    Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;
    Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
    Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
    De l'huile de coco, du musc et du goudron.

    Longtemps ! Toujours ! Ma main dans ta crinière lourde
    Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
    Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
    N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
    Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

    La chevelure
    Poème de Charles Baudelaire

Ben oui c'est magnifique

Bon il la traite de gourde quand même mais le terme n'avait sans doute pas le même sens qu'aujourd'hui au 19° siècle

Blog effer2910
Rveillon musical
Sommaire
L'être idéal ? Un ange dévasté par l'humour.
E.M. Cioran


PamelaW36 57T  
5731 messages
3/1/2019 12h44

Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
Des souvenirs dormants dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour ! Nage sur ton parfum.

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

Un port retentissant où mon âme peut boire
À grands flots le parfum, le son et la couleur ;
Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse !
Infinis bercements du loisir embaumé !

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
De l'huile de coco, du musc et du goudron.

Longtemps ! Toujours ! Ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

La chevelure
Poème de Charles Baudelaire


effer2910 55H  
4764 messages
3/1/2019 8h23

    Citer jeannot263:
    Bonjour effer,

    tu as raison chantons sous la flemme, dansons avec la paresse et glandons avec qui l'on veut.

    Heu je ne savais pas que ABBA avait chanté cette chanson, il me semblait que c'était peter & sloane avec des arrangements bien sur.

    Bonne année
    Jeannot
Oui Jeannot la version originale de la chanson est bien interprétée par Peter & Sloane mais là c'est la version pour les amateurs d'abats
Glandons ensemble mes frères et mes sœurs en cette année 2019 ou les jaunes ne sont plus les briseurs de grève, tout fout le camp mon brave Monsieur
Bonne année Jeannot

Blog effer2910
Rveillon musical
Sommaire
L'être idéal ? Un ange dévasté par l'humour.
E.M. Cioran


jeannot263 60H  
104 messages
3/1/2019 8h15

Bonjour effer,

tu as raison chantons sous la flemme, dansons avec la paresse et glandons avec qui l'on veut.

Heu je ne savais pas que ABBA avait chanté cette chanson, il me semblait que c'était peter & sloane avec des arrangements bien sur.

Bonne année
Jeannot


effer2910 55H  
4764 messages
3/1/2019 8h10

    Citer REDMAMBA5:
    Délires très minces ou délirium trémens? Ca fait toute la différence. J'aime bien ton proverbe mais je ne suis pas sur que de regarder tes fesses me donne l'envie de quoi que ce soit.
    PAR CONTRE!!!!! Certaines autres fesses OUI!! Et même deux fois plutôt qu'une!!

    Bonne soirée.

    Didier.
à Angers, il existe un café dont le nom est Délirium Café et le logo est un éléphant rose
Effectivement, il ne suffit pas de voir un cul pour sauter au plafond, d'ailleurs pour le champagne, c'est le bouchon qui saute et pas le cul de bouteille, c'est bien la preuve
Belle soirée Didier

Blog effer2910
Rveillon musical
Sommaire
L'être idéal ? Un ange dévasté par l'humour.
E.M. Cioran


effer2910 55H  
4764 messages
3/1/2019 8h06

    Citer Annie_34:
    Bonjour Effer
    Le beau fils du grand Karl, nous en a fait tout un éloge
    Je ne ai pas retrouvé les paroles de
    "Temps en temps la flemme la flemme
    Temps en temps la flemme me prend
    Elle me quitte pour dîner me reprend pour travailler"
    Moi elle m'a pris le jour de ma naissance et ne devrait me quitter que pour mon dernier sommeil où avec de la chance je me réveillerais en pleine forme pour engueuler le dieu dormeur rêveur
    ♥ Poton ♥ Bisou ♥ Annie ♥

Tous les proverbes sur la paresse lui attribuent de bien piètres qualités sauf un certains Michel Carré qui s'esbaudit ainsi : "Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de nous !"
Mais bon il devait être rond comme une queue de pelle quand il a trouvé ça ce Carré
Je me doute que tu as le tempérament pour passer un sacré savon aux Dieux, qu'ils soient rêveurs ou ravageurs, chère Annie
Bises

Blog effer2910
Rveillon musical
Sommaire
L'être idéal ? Un ange dévasté par l'humour.
E.M. Cioran


REDMAMBA5 62H  
12318 messages
3/1/2019 7h54

Délires très minces ou délirium trémens? Ca fait toute la différence. J'aime bien ton proverbe mais je ne suis pas sur que de regarder tes fesses me donne l'envie de quoi que ce soit.
PAR CONTRE!!!!! Certaines autres fesses OUI!! Et même deux fois plutôt qu'une!!

Bonne soirée.

Didier.

Ne faites jamais rien contre votre conscience même si l'état vous le demande.

ALBERT EINSTEIN


Annie_34 60T
5812 messages
3/1/2019 7h47

Bonjour Effer
Le beau fils du grand Karl, nous en a fait tout un éloge
Je ne ai pas retrouvé les paroles de
"Temps en temps la flemme la flemme
Temps en temps la flemme me prend
Elle me quitte pour dîner me reprend pour travailler"
Moi elle m'a pris le jour de ma naissance et ne devrait me quitter que pour mon dernier sommeil où avec de la chance je me réveillerais en pleine forme pour engueuler le dieu dormeur rêveur
♥ Poton ♥ Bisou ♥ Annie ♥


Notre vie est un voyage-♦-Dans l'hiver et dans la nuit
Nous cherchons notre passage-♦-Dans le ciel où rien ne luit .

Pour laisser un message cliquer ici Boite aux lettres secrete Annie
Sommaire du blog Annie la Pute


Devenez un membre pour ajouter vos commentaires sur ce blog